Mutation d’un pôle d’accompagnement audiovisuel-recherche

En quelques années, l’audiovisuel de recherche a évolué en suivant une profonde mutation technique et des transformations du métier audiovisuel. 

Le Pôle Image Animée et Audio de la Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Étienne a dû se réorganiser pour continuer de proposer aux équipes de recherche un accompagnement soutenant un discours ou une démarche scientifique.

Un démarrage autour du documentaire scientifique

En 2001, le Pôle Image Animée, crée grâce à un Contrat Plan État Région, structurait son activité autour de la production de documentaires scientifiques. Les laboratoires de sociologie, d’anthropologie, de linguistique ou des sciences cognitives utilisaient les compétences et le matériel de ce service d’accompagnement. 

Avec une écriture et des temps de production longs, le processus de réalisation de films permettait des immersions soutenues sur les terrains de recherche. Par exemple, un tournage de plusieurs semaines au Vietnam a permis de produire un DVD autour d’un village métier sur la céramique pour comprendre les transformations de production de l’artisanat à l’industrie. Aussi, pendant plusieurs mois, une équipe s’est immergée dans une entreprise de fabrication de phosphate alimentaire pour filmer les mutations des métiers. Ces films, réalisés avec Bernard Ganne (Centre Max Weber), introduisaient une recherche sociologique émergeante, articulant publications classiques écrites et productions d’audiovisuelles. 

Aucun texte alternatif pour cette image

Ce même laboratoire continue de travailler cet axe image animée avec Béatrice Maurines notamment qui s’est appuyée sur ce PIA de la MSH pour produire des films sur les saumons au Chili et en France ou sur les circuits-courts alimentaires et des sélections dans des festivals notamment celui du Film de Chercheur à Nancy en 2012.

D’autres laboratoires produisaient aussi des documentaires scientifiques autour de problématiques linguistiques ou économiques. Une activités vidéo s’est organisée autour des activités des cognitivistes avec Renault Trucks et d’un simulateur de conduite (Annick Maincent et Laurie Brun). 

Aucun texte alternatif pour cette image

Après des tournages longs, des heures de rushs et la diffusion sur DVD, l’arrivée de la vidéo légère et la fluidité du web a profondément changée les méthodes de fabrication et les circuits de diffusion.

Réorientation vers le format court et les réseaux sociaux 

L’audiovisuel dans l’enseignement et la recherche subit une période de doute (matériel onéreux et spécialisé, accès technique, intérêt du média pour produire un discours soutenant la recherche). Les SHS ont besoin de visibilité. L’impact de la vidéo sur internet a quelque peu changé les façons de produire l’image animée. Avec l’expérience passée, le savoir faire de la MSH Lyon St-Étienne a dû se renouveler et proposer une offre d’accompagnement ouverte sur davantage de disciplines scientifiques.

Aucun texte alternatif pour cette image

Petit à petit, une réflexion s’est tournée sur des formats adaptés au web et les réseaux sociaux. Plus rapide, plus léger et davantage sur la communication/valorisation, les laboratoires apprécient le média vidéo. La méthodologie et les dispositifs filmiques s’affinent pour proposer une production/diffusion rapide en parallèle à un événement scientifique.

Réflexion autour de l’audio

Parallèlement à cette mutation du process image, la MSH a aussi opéré une réflexion autour de l’audio. En 2018, le Pôle Image Animée a rajouté un A en devenant PI2A, Pôle Image Animée et Audio.

Avec l’approche du son immersif, une activité de prise de son binaural s’est développée autour d’une spécialité, l’archéologie du paysage sonore et autour de projets scientifiques abordant le patrimoine culturel immatériel audio. L’équipe spécialiste intègre le groupe de travail Acoustique sur l’observation et l’étude de Notre-Dame de Paris pour préconiser des directions et retrouver une écoute dans le monument après l’incendie du 15 avril 2019.

Aucun texte alternatif pour cette image

Sans tout orienter l’activité vers la communication, le PI2A continue de suivre des projets longs avec des écritures et des réalisations documentaires. Aussi les activités et les demandes des laboratoires évoluent vers une demande de visibilité rapide sur le web.

Tous ces profonds changements d’un pôle de compétences se retrouvent dans l’offre de formation de la MSH de Lyon St-Étienne avec son parcours audio-visuel et sa proposition de travailler le format court avec l’audio et l’image animée.

Nul doute que la montée en puissance de la médiation scientifique dans la science continue de bouleverser les approches audiovisuelles et les méthodologies d’écritures et de diffusion. Toute la réflexion sur les nouvelles écritures vibre de cette même envie de partager et diffuser les sciences… avec l’image animée et l’audio.

Christian Dury

Le 23/11/2022