Organiser une Action Nationale de Formation CNRS

Avec le réseau RUSHS (professionnels de l’image et du son CNRS), son comité de pilotage voulait proposer une suite à l’action de formation de 2019 sur les questions d’écrire les films en sciences humaines et sociales.

Avec l’aide du Pôle Formation IFSem de la Délégation régionale de Villejuif, nous avons proposé une formation autour de « monter et diffuser les films en SHS ». Passées les épreuves de sélection de la campagne des Actions Nationales de Formation (ANF) avec l’Institut nationale des Sciences Humaines et Sociales (CNRS), notre demande de formation a été acceptée.

Pour l’organisation de cet ANF, nous sommes regroupés autour de Céline Ferlita (réalisatrice et responsable du service audiovisuel/ Communication UPS 2259 à Villejuif), Christophe Gombert (réalisateur audiovisuel et multimédia, CNRS Images à Meudon) et moi-même, réalisateur à la MSH LSE. Nous avons imaginé les 3 jours de formation autour des questions de montage et de diffusion mais aussi de tournage. Notre volonté était de construire une formation autour de 2 groupes qui composent l’essentiel des demandes, l’une autour des aspects documentaire et l’autre sur un volet communication et production de films courts (capsules vidéo). Avec une jauge de 12 personnes (6 par groupe), les objectifs et le déroulement des journées se mettent en place.

Trouver les formateurs

La formation s’organisant sur des aspects de montage sur le documentaire, il a fallu trouver un formateur spécialiste du montage de films longs. Pour le côté communication et sur les capsules vidéo, l’idée était de partir sur la réalisation « mojo » (journaliste mobile).

Après quelques péripéties de recrutement, nous nous arrêtons sur Marguerite Ollivier-Fouletier (monteuse) et Romain Rabier (chef opérateur) qui vont s’occuper des groupes DOCU et MOBILE.

Organiser le déroulement

Avec le groupe d’organisation, la formation prend forme autour des objectifs suivants.

  • Définir son projet audiovisuel en vue d’un montage
  • Ecrire, tourner et monter un film court
  • Connaître les circuits de diffusion pour les films SHS

L’ANF est donc ouvert à la communauté des personnels de recherche CNRS (chercheurs, ingénieurs et doctorants). Les critères de sélection des dossiers sont les suivants : connaissances en prise de vue, prise de son et montage, qualité du projet, intérêt pour l’audiovisuel en général, mise à disposition de son propre projet pour le travail lors de l’ANF. Il nous faut 12 participants qu’on décide de « recruter » sur visualisation de leur projet en cours et sur leur volonté de participer à cette formation filmée. Une manière de juger leur niveau et leur motivation sur leurs rushs.

Les 2 groupes s’organisent aussi avec les formateurs : intention et programme précis de chaque jour.

3 jours intenses de formation

Les 21-22-23 septembre 2021, la formation se déroule à la Délégation régionale de Villejuif.

Pour le groupe DOCU, l’objectif est de travailler à partir de leur projet en cours, aborder les questions de dérushage, de séquence et d’organisation des différentes phases du montage. Avec la formatrice, chaque stagiaire décortique ses rushs et (dé)structure son intention pour avancer sur un éventuel projet de film scientifique.

Salle de montage – Villejuif

Pour le groupe MOBILE, un effort se fait au niveau de la pratique avec une mise en situation réelle sur 2 terrains de recherche choisis. Une première équipe tourne dans 2 laboratoires CNRS du Muséum nationale d’Histoire Naturelle et une autre à la bibliothèque Levi-Strauss au Laboratoire d’anthropologie sociale. Ces laboratoires ont accepté d’accueillir des stagiaires pour s’initier à la prise de vue et prise de son pour produire une capsule vidéo sur un angle de recherche du laboratoire.

Tournage à la bibliothèque Levi-Strauss au Laboratoire d’anthropologie sociale (UMR 7130)

Les contacts sont menés avant la formation avec le laboratoire pour préparer le tournage (déroulement, intention et autorisation de tournage en période COVID. Sur une demi-journée, en léger (petite caméra ou smartphone), chaque groupe tourne des images et enregistre des interviews dans ces laboratoires parisiens. Merci pour leurs accueils et leurs disponibilités.

Tournage au Muséum nationale d’Histoire Naturelle

Le dernier jour de formation, tous les groupes sont au montage sous Adobe Premiere. Prise en main, élaboration des capsules et avancées sur chacun des projets personnels de films. Lors d’un bilan global de la formation, le groupe MOBILE diffuse le montage final de leur capsule.

Malgré quelques couacs de dernières minutes, organiser une ANF autour de l’audiovisuel démontre l’intérêt de la communauté vis-à-vis de ce média, engage de futures vocations et des envies pour les stagiaires et permet de se projeter sur plusieurs suites de formations pour combler les manques.

Un bel avenir pour nos métiers, nos passions et notre envie de transmettre.

Christian Dury

Le 24/09/2021

#25imagesSHS