Université d’été DDL 2012 : documentation et description des langues
Labo /
02/07/2012

La Quatrième École d’Été Internationale du Consortium 3L (Lyon, Londres, Leiden)  « Langues en danger – de la documentation à la revitalisation », 1-13 Juillet 2012 Lyon, France,  a  porté sur les principaux thèmes de la nouvelle sous-discipline traitant de la problématique des langues en danger qui ont émergé depuis vingt ans. Elle a été organisée par les membres de l’équipe Langues En Danger-Terrain, Documentation, Revitalisation LED-TDR des laboratoires CNRS DDL et ICAR.
Les vidéos du lancement de l’axe LED TDR et les vidéos de la première école d’été 2008 sont disponibles.
Les vidéos ci-dessous sont celles des grandes conférences qui ont été données par des spécialistes de renommée internationale (programme). Ces conférences traitent des différentes définitions et approches possibles de la revitalisation (L. Grenoble), de la documentation et de l’archivage de langues en danger (F. Ameka, D. Nathan), de la relation entre alphabétisation et revitalisation (S. Pérez López), du cas particulier d’une langue locale menacée, le francoprovençal (J-B. Martin), et d’une mise en perspective globale de la question des LED  dans le contexte de l’écologie des langues (S. Mufwene).
L’école d’été était trilingue (français, anglais, espagnol) et les conférences sont dans une de ces langues. Chaque conférence est accompagnée d’un power point, parfois rédigé dans une deuxième langue. Il est conseillé d’ouvrir le power point ou de l’imprimer pour pouvoir le consulter en même temps que la vidéo.

Lenore GRENOBLE (University of Chicago). Revitalization: definitions and approaches

Durée: 78 minutes

Dans cette conférence, Lenore Grenoble propose une vision d'ensemble du phénomène de revitalisation depuis les années 70 à nos jours. Elle passe en revue différents modèles de revitalisation (language nest, master apprentice, revitalisation en famille, « réveil de langues dormantes », etc.) et les types d'acteurs impliqués dans ces projets (linguistes, activistes, locuteurs, communautés, gouvernements, ONG, etc.). Elle s'interroge également sur différents aspects des évaluations (dans le temps, portant sur les ressources/buts/besoins, le niveau de vitalité d'après UNESCO, Fishman, EGIDS, etc.), et sur les défis actuels (matériaux pédagogiques appropriés pour les communautés, questions de purisme et de variation/standardisation, etc.). L. Grenoble considère le rôle du linguiste de terrain envers les communautés, rappelant que le but de la revitalisation n'est pas nécessairement la production de nouveaux locuteurs. A partir de son expérience du Cercle arctique, elle aborde les problématiques concernant toutes les situations de revitalisation.
La conférence et le support PowerPoint sont en anglais.
Lenore Grenoble est Professeure au Département des Langues Slaves de l'Université de Chicago. Elle s'intéresse aux langues slaves, tungusiques et autres langues du Grand Nord, à l'analyse du discours, au contact de langues et aux langues en danger, à l'attrition et à la revitalisation. Son travail de terrain se concentre plus spécialement sur les langues de Sibérie et sa recherche est actuellement orientée vers les interrelations entre langue, culture et environnement dans le Grand Nord. Elle est la co-éditrice (avec L. Whaley) de Endangered Languages: Language Loss and Community Responses (1998) et la co-auteure (avec L. Whaley) de Saving Languages: An Introduction to Language Revitalization (2006).

Play Video

Jean-Baptiste MARTIN (Professeur émérite, Dynamique Du Langage, Université de Lyon – Région Rhône-Alpes). Le francoprovençal

Durée: 54 minutes

Cette conférence est consacrée au francoprovençal, une langue menacée qui est parlée dans une vaste région autour de Lyon, jusqu’en Suisse et en Italie. Après avoir présenté rapidement l’ensemble des langues régionales de France métropolitaine, J.B. Martin aborde tout d’abord la situation géographique du francoprovençal, puis, dans une partie consacrée à son histoire, sa genèse à partir de Lugdunum (ancien nom de la ville de Lyon) en deux vagues successives de latinisation, et son identification tardive en tant que langue autonome. Sont ensuite présentées les principales caractéristiques linguistiques du francoprovençal, dont la situation intermédiaire entre la langue d’oïl et l’occitan explique certaines de ses spécificités phonétiques ou morphosyntaxiques. J.-B. Martin explique ensuite les raisons de la faible vitalité contemporaine du francoprovençal. La conférence se termine par un exposé des mesures prises récemment par la Région Rhône-Alpes en faveur de cette langue.
La conférence est en français et support powerpoint est en anglais.
Le texte de la conférence est disponible en français et en anglais.
Jean-Baptiste Martin est professeur émérite de cultures et langues régionales de l'Université Lumière-Lyon 2. Ancien doyen de la Faculté d'anthropologie et de sociologie, il est actuellement conseiller scientifique de la Région Rhône-Alpes pour les langues régionales.
Les recherches qu'il conduit dans le cadre du programme "Langues en danger" du Laboratoire Dynamique Du Langage (CNRS-Université Lyon2) portent sur le francoprovençal, l'occitan et les régionalismes du français. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages et d'une soixantaine d'articles.

Play Video

Jean-Baptiste MARTIN (Professeur émérite, Dynamique Du Langage, Université de Lyon – Région Rhône-Alpes). Le francoprovençal

Durée: 54 minutes

This conference is devoted to Francoprovençal, a threatened language spoken in a wide area between Lyon, Switzerland and Italy. Having presented rapidly all the regional languages ​​of France, JB Martin first looks at the localisation of Francoprovençal; then, in a section on its history, he looks at its genesis from Lugdunum (former name of the city of Lyon) in two successive waves of romanization, and  he discusses its late recognition as an independent language. He then presents the main characteristics of the language , its intermediate situation between the langue d'oil and Occitan and explains some of its specific phonetic and morphosyntactic characteristics. JB Martin then explains the reasons for the low vitality levels of contemporary Francoprovenal. The conference ends with a discussion of recent measures taken by the Region Rhône-Alpes in favour of Francoprovençal.
The conference is in French and the PowerPoint material is in English.
The conference is in French and in English.
Jean-Baptiste Martin is Professor Emeritus of regional cultures and languages ​​at the University Lumière-Lyon 2. Former Dean of the Faculty of Anthropology and Sociology, he is currently scientific advisor to the Rhône-Alpes Region for regional languages. The research he currently conducts are part of the the  "Endangered Languages​​" programme within the "Dynamique du Language" Laboratory (CNRS-Université Lyon 2), and focuses on Francoprovençal, Occitan,  and regional French. He is the author of twenty books and over sixty articles.

Play Video

intervention de Felix AMEKA (Max Planck Institute for Psycholinguistics), le 4 juillet 2012

Durée: 71 minutes
Play Video

intervention de Salikoko S. MUFWENE (?), le 5 juillet 2012

Durée: 70 minutes
Play Video

David NATHAN (University of London). Digital Archiving for Documentation of Endangered Languages

Durée: 153 minutes

Dans cette conférence, D. Nathan présente le concept général de l’archivage, et plus particulièrement des ARchives des Langues en Danger (ELAR) de SOAS. Il expose les principes et concepts essentiels de l’archivage, discute de la gestion des données et propose des conseils pour produire des archives utiles et de qualité (stratégies, organisation des fichiers, noms des fichiers, formats et encodage, fichiers vidéo et audio, métadonnées, etc.). En tant que directeur d’ELAR, D. Nathan présente les particularités de ces archives, leur philosophie et leurs fonctions. Il propose enfin une réflexion sur les nouvelles technologies et leur utilité en linguistique, et plus particulièrement dans le domaine des langues en danger.
La conférence et PowerPoint material sont en anglais.
David Nathan est le directeur des Archives des Langues en Danger (ELAR) à l’École des Langues Africaines et Orientales (SOAS) de Londres. Il a travaillé pendant près de trente ans sur des programmes informatiques pour des langues en danger, plus spécialement des langues aborigènes d’Australie. Il a également développé un logiciel pour la recherche, la publication et l’éducation en linguistique. Il est impliqué dans le développement des Archives ELAR et s’intéresse aux problématiques qui y sont  liées : la documentation, la promotion des langues et l’éducation, la recherche linguistique et l’apport des nouvelles technologies.

Play Video

David NATHAN (University of London). Digital Archiving for Documentation of Endangered Languages

Durée: 153 minutes

In his conference, David Nathan presents the general concept of archiving, with a focus on the  Endangered Language ARchives (ELAR) of SOAS. He displays the main principles and concepts of archiving, and discusses issues in data management, giving advice on how to produce good and useful archives (strategies, file organization, file naming, formats and encoding, video and audio files, metadata, etc.). As director of ELAR, D. Nathan presents the particularities of this archive, its philosophy and functions. He further offers reflections on innovative web technologies and their utility, for linguistics in general and for endangered language support in particular.
The conference and the PowerPoint material are in English.
David Nathan is the Director of the Endangered Languages Archive (ELAR) at the School of African and Oriental Languages (SOAS) in London. He has worked for nearly twenty years with computing applications for endangered languages, especially Australian Aboriginal languages. He has also developed software for language research, publication, and education. Currently he is absorbed in the development of the Endangered Languages Archive, its close connections to issues in language documentation, language support and education, and linguistic research, and how these connections can be supported through innovative web technologies.

Play Video

Réalisation

Christian Dury, PI2A

Montage

Pierre Hoehn

Responsables scientifiques

Colette Grinevald

Image

Christian Dury, Pierre Hoehn, Didier Leblanc

Autres projets

#25imagesSHS