Vous etes ici

Pôle Image-Son MMSH

S'abonner à flux Pôle Image-Son MMSH
Pratiques du numérique en SHS
Mis à jour : il y a 54 min 42 sec

Les enjeux éthiques et juridiques des thèses, 3 décembre 2020, MMSH

lun, 23/11/2020 - 5:16pm

Dans le cadre du programme interlaboratoires de la MMSH d’Aix-en-Provence « Archives de la recherche » 2020-2021 coordonné par Emmanuelle Chapron (UMR 7303 Telemme) et Véronique Ginouvès  (MMSH USR 3125), le séminaire du jeudi 3 décembre sera consacré aux thèses dans les bibliothèques de recherche. Objet d’étude complexe entre littérature grise et données de la recherche, les thèses soulèvent de nombreuses questions à la fois éthiques et juridiques.

Les thèses constituent un corpus scientifique dont l’archivage et la diffusion en ligne répondent à un référentiel national. Tout l’enjeu est d’assurer un référencement et un signalement de qualité pour ces travaux scientifiques. La diffusion en accès ouvert permet une valorisation de ces travaux et soulève des questions éthiques et juridiques. Qu’en est-il également pour les données de recherche produites et rassemblées dans le cadre de ces recherches ? Quelles sont les bonnes pratiques à identifier et à mettre en œuvre en tant que doctorant.e.s ?

Pour répondre à ces problématiques,  le séminaire du 3 décembre de 9h à 13h, présidé par Isabelle Gras (SCD AMU – Département de l’Ingénierie documentaire – Cellule Science Ouverte), croisera les points de vue et les expériences de professionnels impliqués auprès des doctorant.e.s :

Maïté Roux (ABES – Responsable du service des thèses, site theses.fr) rappellera la réglementation en vigueur aujourd’hui concernant le dépôt, l’archivage, le signalement et la diffusion des thèses de doctorat, ainsi que la manière dont les arrêtés ministériels sont effectivement appliqués au sein des établissements de l’ESR. Son intervention s’attachera notamment à la question de la libre diffusion du texte intégral des thèses, ainsi qu’aux problématiques éthiques et juridiques qui en découlent (citations et réutilisation d’œuvres sous droit, utilisation de données personnelles ou sensibles, brevets).

Laurent Lhuillier (SCD AMU – Département de l’Ingénierie documentaire – coordinateur thèse et correspondant STEP/STAR pour AMU) et Mélanie Tennevin (Direction de la formation doctorale d’AMU – chargée des méthodes outils qualité et communication ) proposeront une intervention à deux voix sur les procédures existantes concernant le dépôt légal et la diffusion des thèses à Aix-Marseille Université.

Caroline Sophie Donati (SCD AMU – Département de l’Ingénierie documentaire – Cellule Science Ouverte) apportera un éclairage sur la gestion des données de la recherche au cours de la thèse et précisera les outils proposés aux doctorant.e.s d’Aix-Marseille Université.

Ces interventions seront ponctuées de temps d’échanges, afin de répondre aux questions concrètes que se posent les participant.e.s.

Compte tenu des conditions sanitaires, le séminaire aura lieu à distance de 9h à 13h.

Inscription obligatoire par courriel : veronique<dot>ginouves<at>univ-amu<dot>fr

Un lien vers une réunion avec l’outil zoom sera envoyé aux personnes inscrites.

 

Crédits photographiques de l’image « à la une » sur le carnet : Irène Joliot-Curie (1897-1956), photographiée en 1921 par Stokley, James 1900-1990, Université de Pennsylvanie, photographie noir et blanc, Local number: SIA Acc. 90-105 [SIA2008-4488], Smithsonian Institution.

Du plan de gestion à la dissémination, la citation et le réusage des données, 29 octobre 2020

mer, 21/10/2020 - 11:09am
Séminaire interlaboratoires de la MMSH « Archives de la recherche »
  Du plan de gestion à la dissémination, la citation et le réusage des données   29 octobre 2020 Inscription obligatoire1  

Programme

9h – Le plan de gestion de données, un outil pour l’archivage scientifiquePrésentation de Sarah Cadorel, Inalco, Chargée de mission archives (présentiel)

Mis en place depuis 2014 dans le cadre de financements européens, le plan de gestion de données (PGD) est présenté comme un élément central de la mise en oeuvre du Plan national pour la Science ouverte, notamment pour les projets financés par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Souvent vu comme une contrainte administrative de plus, venant alourdir les dossiers de demandes de financements, il représente néanmoins un précieux outil de gouvernance. Il permet en effet une vision globale des opérations de gestion des données tout au long de leur cycle de vie et doit permettre d’articuler les rôles de chaque acteur : producteur de données, financeur, éditeur, conservateur des données, garant juridique, tutelle, etc. Du point de vue de l’archivage, la mise en place de ces plans incite à anticiper la conservation des données puisque six mois après le début du projet, cette question y est abordée. Cela représente un changement important dans la posture adoptée pour la préservation, désormais active et non plus seulement en attente d’un état résiduel qui serait seulement “ce qu’il reste quelques années plus tard”. En outre, l’importance accordée à la Science ouverte depuis 2018 confère à ces plans de gestion de données une valeur hautement politique pour les établissements. Ces différents questionnements, liés à l’utilisation des DMP pour la mise en place d’une politique d’archivage scientifique dans les établissements, sont l’objet de cette intervention.

11h – Les outils de la TGIR Huma-Num pour la dissémination et la citation des données de la recherchePrésentation d’Hélène Jouguet, chargée des systèmes d’information documentaire, TGIR Huma-Num, IE CNRS (distanciel)

Huma-Num est une très grande infrastructure de recherche (TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales ouverte à l’ensemble des programmes de recherche de l’enseignement supérieur et de la recherche (UMR, UMS, EA, etc.). Elle développe en particulier un dispositif technologique permettant le traitement, la conservation, l’accès et l’interopérabilité des données de la recherche s’appuyant sur des services numériques dédiés, une plateforme d’accès unifié (ISIDORE) et une procédure d’archivage à long terme. Dans cette intervention, Hélène Jouguet présentera spécifiquement les outils mis en œuvre par la TGIR pour offrir un environnement unifié d’accès aux données et de leur citation à travers le moteur académique Isidore, facilitant ainsi leur réusage à travers plusieurs points d’accès. À travers cette démonstration, l’intervention sera également l’occasion de rappeler la nécessité de suivre les principes du FAIR pour la diffusion des données de la recherche [https://www.ouvrirlascience.fr/fair-principles] et leur réusage.

Les deux interventions de 45 minutes, introduites par Emmanuelle Chapron (UMR TELEMMe) et Véronique Ginouvès (USR3125), seront suivies de discussions avec les participants.

Le séminaire interlaboratoires de la MMSH  « Archives de la recherche » est coordonné par Emmanuelle Chapron et Véronique Ginouvès. La prochaine séance se tiendra le 3 décembre et portera sur la question des thèses dans les bibliothèques de recherche : entre littérature grise et données de la recherche, sous la présidence d’Isabelle Gras (SCD AMU).

 

Informations pratiques :

Date : 29 octobre

Lieu : MMSH, Aix-en-Provence, Salle Duby

Inscription par courriel auprès de veronique<dot>ginouves<at>univ-amu<dot>fr

Port du masque obligatoire dans la salle Duby.

Publication du programme : https://archivbib.hypotheses.org/1037

 

 

 

Crédits de l’image « à la une » : illustration  d’une page du site de Doranum sur le plan de gestion de données, mentions légales explicitées sur cette page.

  1. L’inscription se fait par courriel auprès de veronique<dot>ginouves<at>univ-amu<dot>fr

Atelier professionnel : Partager les archives et les livres, 28 septembre, MMSH

ven, 11/09/2020 - 11:00am
Pour la cinquième année consécutive et dans le cadre du Master Histoire parcours Bibliothèques, archives, médiation de l’Histoire et humanités numériques, un Atelier professionnel Visual Studies est organisé le 28 septembre 2020 conjointement par le Pôle images, sons, pratiques du numérique et par l’Ina Méditerranée à la MMSH sur le thème « Partager les livres et les archives : collaborations, associations, mutualisation ».  

En raison de l’épidémie de Covid-19, le port du masque dans l’enceinte de la MMSH (y compris les espaces extérieurs) est obligatoire, ainsi que l’inscription préalable à l’atelier*. 

Programme 

Matinée (salle Gorges Duby)

9h30 – 10h : Introduction, Maryline Crivello, professeure d’Histoire moderne et Vice-présidente du conseil d’administration d’Aix-Marseille Université. 

10h-10h30Frac Provence-Alpes-Côte dAzur – AMU une collaboration nouvelle et innovante, Elsa Pouilly, chargée de projet documentaire et iconographique au Fonds Régional d’art contemporain (FRAC).

11h – 11h30 : La place des ANOM dans le champ de la mémoire partagée, Isabelle Dion, directrice des Archives nationales d’Outre-Mer (ANOM).

11h30-12h : Patrimoines partagés en ligne, le projet « Bibliothèques d’Orient » https://www.bnf.fr/fr/bibliotheques-dorient, Vanessa Desclaux responsable des manuscrits orientaux de l’Egypte antique et du Proche-Orient à la Bibliothèque National de France (BnF).

Après-midi (salle Gorges Duby et Germaine Tillon)

13h30-15h30 :  « Ré/affirmer la place des métadonnées comme source pour l’analyse des archives audiovisuelles ». Introduction par Mireille Maurice, directrice de l’Institut national de l’audiovisuel Méditerranée puis atelier animé par Gautier Poupeau, architecte de données (Ina).

16h00 – 17h30 : Projection du film « Looted and Hidden – Palestinian Archives in Israel » (45 mns), 2017, réalisé par Rona Sela, suivie d’une discussion avec Falestin Naili, historienne. 

Présentation de l’atelier professionnel :

En France, les centres de ressources du domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche français connaissent un bouleversement structurel et organisationnel sans précédent depuis quelques années du fait de l’internationalisation des réseaux, de la mise en œuvre de catalogues partagés et de nouvelles orientations nationales.  La stratégie que propose la Ligue Européenne des Bibliothèques de Recherche est ainsi reprise par de nombreuses institutions qu’il s’agisse de conduire l’adoption des pratiques de la science ouverte, de promouvoir une communication scientifique innovante, de soutenir le développement des compétences numériques et les activités de formation associées, de favoriser le développement et l’adoption d’infrastructures et de services de recherche. L’objectif final affiché est de soutenir des pratiques de recherche et d’érudition « plus ouvertes, transparentes et épanouissantes ». Pour l’atteindre, les centres documentaires sont en pleine transformation. Le nouveau paysage qui prend forme est partagé entre des espaces virtuels qui affichent des plateformes technologiques regroupant des ressources interopérables et des espaces physiques où malgré les catalogues « hors les murs » il faut gérer des objets, des bâtiments et l’accueil des publics. D’un côté les plateformes encouragent une convergence des pratiques dans la description des données, offrant des comparaisons encore inexploitées, de l’autre les gestionnaires des centres de ressources doivent concentrer leurs compétences pour valoriser leurs fonds en développant les collaborations avec d’autres centres, en s’associant ou en mutualisant leurs ressources. Cet atelier orienté sur les Visual Studies s’intéressera à cette question du point de vue des archives sonores et audiovisuelles, des livres d’art et des images d’archives sur l’aire méditerranéenne.

*Informations pratiques :

L’atelier Partager les archives et les livres prendra place le 28 septembre 2020 à 9h30 à la Maison Méditerranéennes des Sciences de l’Homme, salle George Duby. Les ateliers de l’après-midi seront diffusés dans deux salles : Gorges Duby et Germain Tillon. 

Les places sont limitées. Pour vous inscrire à la journée ou pour tout autres renseignements, veuillez contactez par mail marie.arab-banckaert@etu.univ-amu.fr  et maryasha-yael.barbe@etu.univ-amu.fr en précisant votre nom, votre prénom et votre fonction si vous le souhaitez. 

Le programme est disponible sur Calenda.

Publication original sur les carnets du Master métiers des archives et des bibliothèque 04/09/20