Vous etes ici

Filmer les SHS

Activités de l'ISH dans le domaine de l'image animée

Chercheur et festival de films scientifiques

Dans bien des esprits, les mots « festival » et « film » évoquent le tapis rouge et le bruissement des festivals de cinéma. Moins médiatisés, le film scientifique et le film documentaire n’en ont pas moins eux aussi une place à part entière dans les festivals. Ils ont aussi leurs propres festivals, comme en témoignent le Festival du film de chercheur (Nancy), A nous de voir (Oullins) ou encore Parisciences (Paris).

Le festival est une manifestation périodique, souvent annuelle, qui présente une sélection d'œuvres filmiques choisies par un comité, et qui rassemble le temps de sa tenue les acteurs de la production-diffusion et le grand public. Les sélections des festivals, du plus connu au plus confidentiel, du plus généraliste ou plus spécialisé, embrassent toute la diversité de la production, qu’elle soit amateur ou professionnelle. Les formats présentés peuvent varier des classiques court/moyen/long métrages, à l’ultra-court, et maintenant au webdoc.

A plus d’un titre, le festival de film scientifique ou documentaire peut intéresser les chercheurs. Tout d’abord en tant que public, en leur faisant découvrir des œuvres touchant à leur thématique ou leur discipline, le festival donne à voir comment la recherche s'empare de l'image, et vice versa, comment l’image s’empare de la recherche. Par ailleurs, en tant que candidat, faire concourir son film est l’un des moyens de valoriser sa recherche, que ce soit par exemple au travers d'un clip pour présenter son doctorat ou d'un moyen/long métrage pour rendre compte d’un programme de recherche pluri-annuel. Mais toujours, le festival est un cadre privilégié pour mettre en relation les acteurs, un lieu riche de rencontres avec la société, au travers des débats, discussions, actions pédagogiques qui accompagnent les projections.

Ma thématique de recherche, mon film scientifique ? Quel festival pour moi. A l’ISH, le pôle Image Animée veille et vous conseille pour des films dans des disciplines comme la sociologie, l’ethnologie, l’archéologie, et des membres de laboratoires comme DDL, le CMW ou EVS-Crea. Par exemple, Ce saumon nommé désir : la fabrique incertaine de l'environnement (réalisé par le CMW et l'ISH), a été sélectionné au Festival du film de chercheur en 2012 (Nancy).

Quelques références :

Jean-Michel BRÈQUE, Matthieu CHÉREAU, Jean CHOLLET, Philippe DULAC, Christian MERLIN, Nicole QUENTIN-MAURER, Universalis, « FESTIVALS », Encyclopædia Universalis [en ligne]. Disponible sur < http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/festivals/ > (consulté le 20 juillet 2015)

« CNC - sélection de festivals. ». Disponible sur : < http://www.cnc.fr/web/fr/selection-de-festivals > (consulté le 20 juillet 2015)

« VIDEADOC – Chercher un festival ». Disponible sur : < http://www.videadoc.com/ > (consulté le 20 juillet 2015)

« Festival International du Court Métrage à Clermont-Ferrand – Centre de documentation de la Jetée ». Disponible sur : < http://www.clermont-filmfest.com/index.php?m=55 > (consulté le 20 juillet 2015)

Réflexion autour des archives audiovisuelles

Depuis 2012, l’ISH collabore avec le Consortium ARcMC (Consortium Archives des Mondes contemporains). Ce Consortium a pour objet de soutenir et développer une démarche collaborative et collective. L'objectif est de réondre aux problèmes qui découlent de la nature même des archives et des problèmes posés par leur numérisation. Ce projet est initié par le Réseau national des MSHs avec une labellisation par la TGIR Huma-NumL’ISH coordonne notamment le projet CMRIAS (corpus des mondes ruraux par l’image animée et le son) de la thématique Monde Ruraux du Consortium.

L’ISH participe aussi au comité technique de ArcMC pour réfléchir sur les recommandations autour des archives numériques et notamment audiovisuelles. Pourquoi archiver des données de recherche ? Comment prendre en compte les archives vidéo des chercheurs ? Comment structurer et indexer des corpus audiovisuels ? Ce comité apporte une réflexion technique afin de répondre aux spécificités et aux difficultés rencontrées dans la pérennisation des données audiovisuelles.

Retour sur les avancées scientifiques et techniques du Consortium ARcMC autour des archives audiovisuelles de chercheurs.
----------

Sur cette réflexion, l’ISH a aussi organisé une journée autour des archives des chercheurs (novembre 2013).

Motion Design et video de présentation : le clip labo ISH

A l’occasion de la réalisation du clip labo de l’Institut des Sciences de l’Homme, l’équipe Image animée a utilisé une nouvelle technique graphique pour dynamiser la présentation de recherches en SHS.

Le choix de l'écriture est de présenter la structure avec des dessins simples. Avec l’aide d’un graphiste, un scénario est écrit et synchronisé avec une voixoff. L’animatic permet de tester le rythme du clip labo avec des premiers crobards qui constitueront l’essentiel du contenu image.

Réalisés sous Adobe Illustrator, les dessins sont animés avec le logiciel After Effects et intégrés dans le logiciel de montage Premiere. L’ISH a participé à la création graphique des éléments visuels.

Cette technique permet d’expliquer des concepts compliqués avec des dessins simples et quelques renforts d’images vidéo. La technique du motion design permet de créer un environnement graphique et de jouer avec l'identité visuelle de l’Institut en apportant une touche originale au message.
Voir le clip labo de l’ISH

L’ISH peut conseiller les chercheurs dans l’utilisation de ce type de techniques pour des produits audiovisuels dans le cadre de leurs recherches.

Image animée : filmer les SHS à Lyon

Depuis 2001, l’ISH a spécialisé une partie de ses savoir-faire dans l’image animée à travers la création du Pôle Image Animée (PIA). Il apporte un soutien technique dans toutes les phases de la production audiovisuelle :

  • écriture du scénario,
  • réalisation,
  • tournage,
  • montage,
  • diffusion (web et DVD).

Ainsi depuis 2001, l’ISH poursuit 4 objectifs :

  • produire et développer du contenu scientifique, sous la forme d’images animées, à destination du grand public et/ou d’utilisateurs spécialisés ;
  • créer des supports de communication audiovisuels (clips labos, etc.) ;
  • permettre la constitution et la valorisation des archives de chercheurs ;
  • diffuser les productions dans l’ensemble des filières (festival, événement) ;
  • assurer l’exploitation de l’image animée à travers les corpus vidéos, les documentaires et les bases de données indexées.
L’ensemble de la production audiovisuelle est accessible sur 25 images/shs.
Cette vidéothèque regroupe plus de 200 heures de vidéos organisées avec les  captations d’événements et avec les mises en ligne d’extraits ou de films scientifiques.

 

Pourquoi filmer en sciences humaines et sociales ?

Qu’il s’agisse d’écrire un documentaire, de filmer une manifestation, d’enregistrer un entretien ou de capter une expérience, l’objectif de mise en image amène les chercheurs et les réalisateurs à s'interroger autour de la question : « qu’est-ce que filmer en Sciences Humaines et Sociales ? ».

La vidéo occupe une place particulière au sein des Techniques de l'Information et de la Communication (TIC). Avec les mutations technologiques, l'image animée prend une place de premier choix dans le spectre multimédia.
Dans une perspective de construction des savoirs, l’image animée permet de rendre compte de façon explicite des résultats de recherche. Elle peut être utilisée brute dans le cadre de recherche expérimentale, pour faire réagir à un phénomène par exemple. Elle peut se construire sous forme de documentaire pour expliciter une théorie. Elle peut s’articuler avec du texte, de l’audio et des meta-données pour former une base de données.
Dans le cadre de la méthodologie, l’usage de l’image animée participe à la co-construction et à l’échange des savoirs.
Enfin, en ce qui concerne la diffusion des savoirs scientifiques, l’image animée permet de rencontrer des publics différents (du grand public au public scientifique).

 

A télécharger : 

 

Productions et ressources audiovisuelles

L'approche audiovisuelle peut prendre plusieurs formes : corpus vidéos, documentaire, base de données indexées.

Dans ce domaine, l'ISH assure deux missions principales :

 

Production de ressources audiovisuelles

Autour de l’ISH sont mobilisées plusieurs compétences pour assurer le suivi d'un projet audiovisuel de son écriture à sa diffusion.

L’ISH met à disposition du matériel et des outils pour la réalisation de vidéogrammes :

  • Outils de prise de vue : unités de tournage légères (caméscopes Sony PD150 et DSR PC330), unité de tournage institutionnelle (caméscope JVC GY-HM750 et Sony DSR500) et unité de prise de vue photo (Canon5DMarkII)
  • Outils de prise de son : micros, perches, mixette, etc.
  • Outils de mise en lumière : éclairages, réflecteurs, etc.
  • Outils de post-production : unités de montage Final Cut, station de montage Avid, logiciel de compositing After Effects et logiciel de 3D.
  • Outils de diffusion : serveur de bases de données et de streamming. Les formats de diffusion retenus sont les MPEG-4 et le flash-vidéo.

La production audiovisuelle peut prendre plusieurs formes dans sa diffusion. L’ISH s'appuie sur 3 modes de diffusion : le Web, la base de données indexée et le DVD vidéo.

 

 

Formation

La production audiovisuelle passe aussi par la transmission d'un savoir-faire. L’ISH est missionné pour former les équipes de chercheurs aux techniques audiovisuelles.

  • formation aux techniques de prise de vue,
  • formation aux techniques de montage,
  • réflexion autour de l'audiovisuel dans la recherche et dans les Sciences Humaines et Sociales.

Tout en s'appuyant sur les compétences de l’ISH, le chercheur est ainsi autonome dans sa réalisation audiovisuelle : écriture, tournage et montage.

 

 

Collection de DVD

L'ISH met à disposition (consultation ou prêt) des chercheurs et techniciens des laboratoires associés une collection de 15 DVD qui se veut être un panorama non exhaustif sur le cinéma de recherche. Ces quelques références audiovisuelles abordent l'utilisation d'une caméra sur des phénomènes et des problématiques scientifiques et permettent d'esquisser quelques écritures et parti pris pour traiter un sujet de recherche en image animée.

La liste des DVD disponibles est consultable sur le catalogue Smultidoc.

Pages